Risotto de patate douce au curry & lait de coco

Cette semaine, nous vous emmenons en Italie en vous proposant une délicieuse recette de risotto. Cette spécialité italienne est véritablement le plat italien réconfortant par excellence ! A la base, la recette classique du risotto milanais se réalise avec du safran, du vin blanc et du parmesan.
Mais ce qu’il y a de génial avec le risotto, c’est qu’il est possible de le décliner et de varier les saveurs : aux champignons, aux asperges, au chorizo, au saumon fumé, etc. De quoi satisfaire les palais de tout le monde. A l’approche des fêtes de Noël, c’est une version festive et savoureuse que nous vous proposons avec des patates douces, du curry et du lait de coco.

Ingrédients : pour 4 personnes
- 1 patate douce
- 300gr de riz
- Huile d’olive
- 1l de bouillon de volaille
- 30gr de beurre demi-sel
- 60ml de lait de coco
- 4 tranches de jambon (facultatif)
- 1cac de curry

Préparation :

  • Faites chauffer le bouillon et réservez.
  • Epluchez la patate douce et découpez-la en petits dés.
  • Dans une poêle, faites revenir la patate douce dans l’huile d’olive environ 5-6 minutes puis ajoutez le riz.
  • Quand le riz est translucide, ajoutez une louche de bouillon et remuez. Lorsqu’il est entièrement absorbé, ajoutez une autre louche et répétez l’opération jusqu’à épuisement du bouillon.
  • A la fin de la cuisson, ajoutez le lait de coco, le curry, le beurre et remuez bien pour incorporer tous les ingrédients. Juste avant de servir, ajoutez le jambon préalablement coupé en petits dés.

Régalez vous !


ACCORD MET VIN

Le Domaine Arsac


Voici une recette qui rassemble dans une seule assiette, un classique de la gastronomie italienne, l'incontournable risotto, avec des ingrédients aux tonalités plus exotiques, comme le curry, le lait de coco... Le Chardonnay est un cépage qui se fait le compagnon idéal de ce type de plat, onctueux, généreux, où la texture du parmesan et du bouillon devient crémeuse...alors que de la crème, il n'y en a pas!
Le Chardonnay du Domaine Arsac nous vient du sud, il va certes avoir le profil ample et opulent de ce cépage, mais il va aller chercher aussi dans ces terres ensoleillées des tonalités plus fruitées, avec des soupçons de mangue, de pomme cuite. C'est un véritable jeu sensoriel que de réunir ce plat et ce vin, complexes tous deux. Nous sommes arrivés dans une période très froide, les vins blancs se servent un peu plus tempérés désormais, autour des 10/12°C.
Et comme dirait Monsieur Paul, "large soif !"


Bon appétit !