L'ivresse de la vigne, épisode 1 : Quatre saisons au vignoble

Printemps : le réveil de la vigne

Le mois de mars voit naître ses premiers bourgeons (photo1). Comme une renaissance, la vigne se renouvelle. Une fois la taille passée, les rameaux commencent à émerger. La terre, meuble et fertile des pluies passées est prête à être retravaillée. Une période intense débute, les fondements du millésime à venir.
Pour le vigneron, c'est le début des labours, du désherbage et de la mise en terre de nouveaux plants. Le printemps signifie aussi le retour des insectes et de nombreuses maladies... c'est pourquoi le viticulteur va choyer sa vigne en pulvérisant traitements et solutions selon le mode de culture qu'il pratique (bio, biodynamie...). 
Au mois de mai commence la période de l'ébourgeonnage, c'est à dire que l'on va retirer sur chaque pied une partie des bourgeons (photos 2 et 3) afin de limiter les rendements. Ainsi la vigne portera moins de grappes, pourra mieux s'épanouir et offrir des raisins plus concentrés lors de la vendange.
Suivra, à la fin du printemps, la période de la floraison, très courte, où la vigne se pare de petites tiges à pétales qui s'autopolliniseront, avant de former de toutes petites boules (photo 5), c'est la nouaison. 

 

Été : ça part en vrilles

Quelques semaines ont passé. Le vigneron s'attèle à l'attachage des baguettes, rameaux ou coursons, au palissage (photo 1). Au mois de juin, les prémisses des baies sont apparues. Désormais les baies vont gonfler jusqu'à la fin août (photo 2), se chargeant de soleil, de sucre. 
Le temps pour le vigneron et d'épamprer son vignoble, c'est à dire l'aérer, d’éliminer des rameaux et vrilles non fructifères (photos 3 et 4) et de contrôler la vigueur de la vigne. Cela permet aussi de préparer les rangs à la prochaine vendange et de surveiller l'état sanitaire des raisins.

Survient alors la véraison (photo 5). En quelques heures, quelques jours, la grappe se colore. L'adage veut que dans un délai de 40 à 45 jours après la véraison, les vendanges commencent (photo 6).

 

Automne : les feuilles mortes

Une fois les vendanges passées, la vigne se pare de somptueuses couleurs rouges-orangées, pour le plaisir de nos yeux. La terre passe doucement au repos. Au domaine, on s'active à plein régime à la cave, où les vinifications demandent une très grande attention.
 

 

Hiver : faire feu de tout bois

En décembre, la vigne est plongée dans son long sommeil hivernal. Pour le vigneron, la saison de la taille commence (photo 4).  Il devra éliminer pas moins des 3/4 des sarments, afin que la vigne se renouvelle au printemps prochain. Un travail fastidieux, d'autant qu'il comporte plusieurs techniques de taille : guyot, gobelet, cordon de Royat...
Le viticulteur ramasse l'ensemble des sarments morts qu'il aura coupé afin d'en faire un grand monticule au bout des rangs de vignes, qu'il brûlera par la suite afin de purifier la parcelle d'éventuels insectes ou maladies.