Tartiflette

Un grand classique à déguster les soirs d'hiver au coin d'un feu de cheminée.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 1,2 kg de pommes de terre à chair ferme
- 200 g de lardons
- 1 oignon
- 1 verre de vin blanc
- 2 reblochons fermiers
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche

Préparation :

  • Épluchez les pommes de terre, puis, dans une casserole, les cuire à l'anglaise.
  • À ébullition, surveillez la cuisson en piquant avec la pointe d'un couteau dans une pomme de terre. Lorsqu'elles seront cuites, la lame du couteau devra se planter sans résistance.
  • Au terme de la cuisson, égoutter les pommes de terre dans une passoire, et laisser tiédir (ne pas rafraîchir !).
  • Émincez l'oignon et le faire suer à la poêle avec du beurre.
  • Ajoutez les lardons fumés et laisser suer quelques minutes de plus.
  • Versez le verre de vin blanc dans la poêle, laissez réduire et y ajouter la crème fraiche.
  • Découpez le reblochon en deux, dans le sens de l'épaisseur, et le déposer au fond du plat à gratin.
  • Coupez en grosses lamelles la moitié des pommes de terre et les mettre au fond du plat sur les demi reblochon.
  • Ajoutez la moitié des lardons et des oignons cuits.
  • Ajoutez le restant de pommes de terre coupées en lamelles et le restant de lardons et d'oignons cuits.
  • Découpez le reblochon en deux dans le sens de l'épaisseur, et le déposer sur vos pommes de terre.
  • Enfournez à four très chaud (220-250°C) jusqu'à ce que le reblochon fonde et gratine en surface.

ACCORD MET VIN

Brouilly cuvée Fragaria, du Domaine Pierre André Dumas


PinotBleu Brouilly

Voici un classique de la cuisine hivernale, plat économique, facile à préparer, et surtout très convivial. La tartiflette appelle souvent un blanc vif qui viendra alléger le côté riche et onctueux de la recette. Mais pour changer, il est tout à fait possible d'ouvrir un "coup" de rouge frais, gouleyant comme le superbe Brouilly de Pierre André Dumas. Ce vin issu du cépage gamay, seul plant autorisé dans les vins du beaujolais, fait la part belle aux notes de fruits comme la cerise, la framboise. Le palais offre des tanins croquants et la fraîcheur caractéristique du beaujolais portée par l'acidité du gamay viendra remplacer le blanc fréquemment accordé à ce plat. Attention, la fluidité de ce vin appelle facilement "la petite sœur", prévoyez donc une deuxième bouteille selon le nombre de convives ! Cette combinaison est tout à fait possible avec une raclette, autre incontournable des plats savoyards. 

Bon appétit et soyez généreux avec les lardons ! 


Bon appétit !