Les bulles... Sous toutes leurs formes!

L'entrée dans le millésime 2017 ne va pas se fêter sans le traditionnel sauté de bouchon... Nous allons parler des différentes familles de vins effervescents proposées sur le marché.

 

Le vin pétillant gazéifié est obtenu par adjonction de gaz carbonique exogène dans une base de vin blanc. Il est généralement utilisé dans des cocktails ou en cuisine, car son intérêt gustatif est limité. L'effervescence est artificielle, ce qui ne permet pas le développement d'arômes propres à la prise de mousse par seconde fermentation.

 

Citons rapidement la famille des pétillants naturels, embouteillés avant la fin des fermentations, connus sous le nom de méthode ancestrale, comme le célèbre Cerdon. Il peut être blanc ou rosé, et sera toujours légèrement sucré. C'est une bulle de tous les instants, particulièrement appréciée bien fraîche en été.

 

La famille des mousseux englobe toutes les cuvées produites par une seconde fermentation en bouteille. Le vin est vinifié au départ comme un vin blanc (on parle de vins clairs en Champagne) auquel on ajoute une liqueur d'expédition. Cette petite préparation faite de sucre et de levures viendra provoquer la prise de mousse dans la bouteille. C'est la plus noble des méthodes, appelée également méthode champenoise. Le Champagne est bien évidemment le plus prestigieux des vins effervescents, il provient d'un terroir unique et bénéficie d'un savoir faire historique. La famille Forget, produisant le Champagne Forget-Chemin, produit un champagne de tradition, ou la liqueur de dosage (liqueur sucrant légèrement le vin avant embouteillage) donne une cuvée de champagne "brut". De nombreuses maisons produisent des champagnes non dosées, aux profils gustatifs très droits, parfois stricts. Ils  sont pour certains, à ne pas mettre entre toutes les mains.

 

Les crémants répondent aux mêmes procédés de fabrication que le Champagne. Voila pourquoi ils offrent une bonne alternative, le Champagne étant parfois trop onéreux. N'a-t-on d'ailleurs jamais entendu qu'"un bon Crémant valait bien mieux qu'un "mauvais Champagne" ? En effet le coût de production en Champagne du raisin ramené au prix de la terre augmente nécessairement le prix de la bouteille par rapport à celui du Crémant. Autrement dit un Champagne aligné dans les têtes de gondole des supermarchés et présenté à un prix sacrifié ne saurait être produit de manière responsable. Conçu de manière hyper industrielle, il ne donnera aucun plaisir à la dégustation.

Les Crémants du Jura de la famille Baud puisent leur qualité dans un terroir de premier ordre, une conduite de la vigne saine aux rendements limités, et un savoir faire transmis de générations en générations. Il peut être servi accompagné de plats cuisinés, en apéritif sur quelques gougères, fromages... Il se suffit bien sûr à lui même pour fêter la nouvelle année!

 

Il y a beaucoup à dire sur les vins effervescents, mais le mieux reste de joindre le geste à la parole. Ouvrez, sabrez, mais soyez prudents, faites sauter le bouchon vers le plafond !

 

Bonne année à tous !