La taille d’hiver

Plus la taille est tôt, plus l’éclosion des bourgeons sera précoce.

De Novembre à Mars la vigne entre dans une période de sommeil, aussi appelée repos hivernal. La plante économise le plus possible son énergie et la sève se concentre dans les parties vitales afin d’affronter les conditions météorologiques et survivre à la gelée et au froid.
La vigne est à ce moment en repos végétatif et la sève est descendue. Il est donc possible pour le viticulteur de la tailler car le bois est plus facile à rompre. Si le temps est clément il est possible de commencer la taille de la vigne dès la chute des feuilles mais il faut tout de même faire attention aux probables gelées futures. Plus la taille est tôt, plus l’éclosion des bourgeons sera précoce.

Un dicton est souvent répété à cette période de l’année « Taille tôt, taille tard mais rien ne vaut la taille de Mars », ce qui signifie que la taille de printemps est toujours conseillée pour éviter les périodes de gelées.
La taille de la vigne repose sur la sélection des bourgeons que l’on appelle aussi des yeux en langage viticole. Certains ne donneront pas de raisins et d’autres seront très fertiles.  En effet, la vigne est une liane elle doit être taillée pour produire toujours plus de fruits que de bois.

Une vigne non taillée offrira beaucoup de raisins petits et acides, non exploitables pour la fabrication d’un vin de qualité.
« Tailler » sert à supprimer les bois inutiles de l’année précédente et à préparer la récolte future en orientant la croissance du cep. En effet, le cep est vivant il doit être correctement observé et analysé dans le but d’adapter l’effort qui va lui être demandé en prévoyant le nombre de grappes sur le cep pour l’année à venir et ainsi avoir une maturation optimale.

Il existe plusieurs styles de taille différente en France et dans le monde. Les styles les plus répandus sont la taille en Guyot, beaucoup utilisée dans le vignoble Bourguignon, la taille en Gobelet, très répandue dans le vignoble du Languedoc-Roussillon et enfin la taille en Cordon de Royat.

Quelles sont leurs avantages et leurs inconvénients ?

La taille en Guyot est un système de taille rapide et efficace qui associe taille courte et taille longue, idéal pour les cépages tels que le Chardonnay ou le Pinot Noir par exemple.
Cependant cette taille fatigue le cep car le végétal nécessite beaucoup d’énergie pour faire éclore tous les bourgeons de la baguette. Il est alors nécessaire d’avoir un palissage sur fil de fer pour ce type de taille afin d’attacher la baguette et permettre une homogénéisation des bourgeons face à l’ensoleillement.

Taille en Guyot simple

Taille en Guyot simple

La taille en Gobelet concerne des vignes basses non palissées. C’est une taille courte qui permet une bonne résistance au vent et à la sécheresse. Les raisins sont près du sol ce qui assure une maturité précoce.
Cependant ce système de conduite ne permet pas la mécanisation dans la parcelle et lorsqu’il faut protéger les vignes des maladies, les traitements ont quelques difficultés à pénétrer à l’intérieur des bois, plus épais qu’une autre taille.

Taille en Gobelet

Taille en Gobelet

La taille en Cordon de Royat est une taille courte, qui est le plus adapté à la mécanisation car les raisins se retrouvent au même niveau (alignés sur le fil) avec une exposition du soleil souvent identique, la maturité sera donc homogène pour chaque raisin.
L’inconvénient principal de cette taille est que le vignoble nécessite un palissage de très bonne qualité (fils porteurs, piquets…), la croissance du cep et longue et délicate il faut donc faire attention aux gelées.

Taille en Cordon de Royat

Taille en Cordon de Royat

Allez, maintenant à vos sécateurs, et c’est parti !