Entretien avec Denis Valayer

De son premier travail en Californie à son vin le Clos Volabis vous allez découvrir un homme passionné par ses vignes et qui souhaite toujours en faire plus pour respecter au mieux notre environnement.

En trois hashtags, qui es-tu ?

- Et bien... #Vigneron #Terroir #Naturel

Quelle est ton histoire de vigneron ?

- J'ai fait des études de technicien supérieur en viticulture oenologie puis je suis parti travailler en Californie, travailler dans les caves ; j'y ai rencontré ma femme ! De retour en France, j'ai travaillé avec mon frère dans son vignoble puis j'ai eu l'opportunité de récupérer les terres de mon Oncle, près de Visan et de Tulette. 

PinotBleu Denis Valayer

C'est quoi l'histoire du nom Volabis ? 

- Notre ferme porte le nom Volabis. Il faudrait remonter plus haut pour retrouver le nom initial. Notre propriété est d'un seul tenant - 50ha - d'où le "Clos". 

Tant que nous sommes dans les noms, je crois que tu as un chien, comment s'appelle t-il ?

- Aha, c'est Cookies, un labrador ! Ma fille a choisi ce nom. 

Qu'est-ce qui te fait lever le matin ? 

- C'est vrai que je suis attiré par la passion de la terre et du terroir. Je suis au milieu de mes vignes, seul au milieu de ma propriété. On a de magnifiques paysages vallonnés, c'est rare qu'on ait de la brume, on voit le Mont Ventoux au loin... J'aime juste être dans mes vignes. 

Pourquoi bio ? 

- Le bio c'est parce que je me suis aperçu que j'avais peu de pression de maladie (oïdium, mildiou) et quand tu lis les fiches techniques des produits de traitement, ça fait un peu peur. J'ai donc voulu passer en bio pour utiliser le moins possible ces produits. Ma réflexion a fait qu'au passage du conventionnel au bio, je suis passé de 50 à 35ha. 

Le plus difficile dans le travail en bio c'est le travail du sol, le désherbage qui entièrement mécanique. On passe beaucoup plus de temps dans les vignes, c'est aussi tout un changement de matériel à réaliser. 

Avec le recul, je sais très bien faire sans intrants et je suis bien en dessous des doses autorisées pour le cuivre, pour le souffre. Mais ça, ce n'est possible que si tu vas régulièrement dans tes vignes.

Est-ce que tu cours nu dans les vignes ? 

- Aha pas encore, non ! J'en ai pas encore ressenti le besoin ! 😊 

Tu reviendrais à une agriculture chimique ?

- Oh non jamais..! 

PinotBleu Côtes du Rhône

Ce vin, en 3 mots, c'est quoi ? 

- Je dirais gourmand dans la matière qu'il a, fin parce qu'il a un bel équilibre et terroir parce que le fait de travailler en bio nous permet de limiter l'impact extérieur et de refléter d'autant mieux le terroir. 

Avec qui tu le bois ? A quel moment ? Avec quoi ? 

- Moi je le bois avec les amis, en apéritif, avec des charcuteries, des viandes blanches, une petite volaille...

Est ce que tes vignes sont ton meilleur ami ? Tu "parles" à tes vignes ?

- Du fait qu'il faut connaître ses vignes au mieux, on peut parler de relation. Un bon vigneron connaît bien son terroir, il connait chaque parcelle très précisément et réagit différemment avec chacune d'elles, il passe du temps dans ses vignes. 

Un mot pour tous les PinotBleu qui vous écoutent ? 

- Vous allez goûter à un Côtes-du-Rhône pour lequel je fais le maximum pour qu'il continue à faire autant plaisir et qu'il respecte au mieux notre environnement ! Merci à vous tous et bonnes dégustations !

Clos Volabis PinotBleu